Après avoir battu sa femme à mort, il la filme et la montre à ses amis

battu sa femme à mort

Dans la commune de Lebedyan, en Russie, Maxim Gribanov, 34 ans, ne supporte pas que sa jeune épouse de 28 ans, Anastasia Ovsiannikova, ose-le défier en ayant décidé de le quitter pour un autre.

Il bat sa femme à mort, il la filme et la montre à ses amis

Après des années de maltraitances et d’humiliation, Anastasia ne supportait plus sa vie de recluse et de femme victime de violences conjugales, quand elle exprima son désir de le quitter, il lui administra la raclée de trop.

battu sa femme à mort
Maxim lui avait interdit de travailler et lui faisait vivre un enfer au quotidien, allant jusqu’à menacer le père et le frère de la jeune femme s’ils se risquaient à le dénoncer aux forces de l’ordre.

Il lui asséna des coups pendant plusieurs heures. Son corps fut recouvert d’ecchymoses, elle souffrit d’une hémorragie interne et de multiples fractures. La laissant pantelante et souffrante, Maxime Gribanov eut la scabreuse idée de la filmer et d’exposer ses blessures afin que ses amis sachent qui était le maître à la maison.

Tant bien que mal, Anastasia Ovsiannikova réussit à appeler les secours. Emmenée d’urgence à l’hôpital, elle s’est vite retrouvée dans le coma. Six jours plus tard, Anastasia est décédée des suites de ses blessures, sans avoir repris connaissance.

Parce qu’elle voulait refaire sa vie avec un autre homme, Anastasia Ovsiannikova est morte sous les coups répétés de son époux. Par la faute de sa brute de mari, elle a finalement payé de sa vie son envie de le quitter. Lui, encourt une peine de prison de 15 ans après avoir fait vivre un calvaire sans nom à une femme qu’il avait mise sous son emprise.
Sans aucun regret de sa part, Maxim Gribanov a affirmé aux forces de l’ordre, qui sont venus l’arrêter, qu’il avait ses raisons pour avoir eu recours à une telle violence. Il aurait plaidé une culpabilité partielle afin de justifier ses actes.

PARTAGER