La cavitation, une alliée dans l’élimination de la graisse localisée

cavitation

Lorsque l’on fait un régime pour s’affiner, le problème est souvent que l’on ne perd pas le volume aux endroits souhaités. La cavitation permet de cibler les amas graisseux pour les éliminer, afin d’affiner la silhouette.

Véritable alternative à la liposuccion, la cavitation esthétique permet de perdre du volume de manière localisée, en vidant les adipocytes de la graisse qu’ils contiennent. Elle fonctionne par ultrasons à basse fréquence et n’est pas invasive, c’est-à-dire qu’elle ne nécessite pas d’intervention chirurgicale.

Les ondes envoyées par les ultrasons créent une modification de la pression à l’intérieur des cellules adipeuses et la formation de petites bulles d’air qui vont exploser lors du traitement. La paroi des cellules va en être fragilisée, puis elles vont finir par s’aplatir et libérer leur contenu, les triglycérides, dans le sang. Notre organisme les éliminera ensuite de la même manière que la graisse alimentaire.

Les ultrasons pénètrent profondément sous la peau et agissent sur trois niveaux : thermique, mécanique et activateur de circulation. Non seulement les adipocytes sont éliminés et le rendu du tissu graisseux est plus naturel, mais la peau est aussi plus lisse et ferme car la cavitation tend à contracter les fibres de collagène.

La méthode n’est pas dangereuse, et l’est d’ailleurs moins qu’un repas particulièrement gras. Elle n’est pas risquée pour la santé et n’entraîne pas d’effets secondaires, mais est déconseillée chez les patients ayant des pathologies liées au cœur, au foie ou aux reins, ou ayant des problèmes lymphatiques.

Comment se passe la séance de cavitation

Lors de la première séance, le médecin analyse la demande de la personne, puis examine la peau et vérifie son état, et notamment l’absence de lésions cutanées (psoriasis, eczéma), puis commence le traitement.

Si le patient souhaite une perte de masse graisseuse globale, le médecin peut d’abord lui proposer une prise en charge nutritionnelle afin de l’aider à perdre du poids. Il perdra alors de partout, mais certaines zones garderont des amas graisseux. C’est à ce moment-là que la cavitation va être utile : elle va permettre d’affiner ces zones résistantes à l’exercice et à une bonne alimentation.

Le patient est installé confortablement, et le médecin emploie un appareil doté d’une pièce à main qu’il déplace sur la zone concernée afin d’envoyer les ondes de choc. Le traitement n’est pas douloureux, le patient ressent une chaleur au niveau de la zone. En général, 8 à 10 séances sont recommandées pour une zone, étalées sur plusieurs semaines.

Si besoin, le traitement par cavitation peut s’accompagner d’infiltrations de sérum physiologique ou de substance lipolytique afin de dissoudre plus rapidement les tissus et de potentialiser les résultats.

Sur quelles zones peut-on faire de la cavitation ?

La cavitation est un matériel médical particulièrement performant sur les hanches, l’abdomen, les cuisses, les fesses ainsi que l’intérieur des bras. Elle est efficace aussi bien chez l’homme que chez la femme.

Que faire après une séance ?

Lorsque les graisses passeront dans le sang, le foie devra réaliser un effort, bien que modéré, pour les éliminer. Le médecin pourra donc recommander un régime pauvre en graisse, mais il sera surtout impératif de boire beaucoup d’eau après la séance et de marcher beaucoup afin de consommer la graisse.

PARTAGER