Comment préparer une bonne confiture sans entacher votre ligne ?

Les douceurs sont toujours très appréciables surtout pour les amateurs de gastronomie. Toutefois, l’impact est parfois conséquent, car un apport significatif en sucre aura tendance à provoquer une hausse de votre poids sur la balance. Il est donc préférable de se focaliser sur des recettes allégées. Vous pourrez ainsi vous offrir quelques plaisirs en supprimant bien sûr les différents complexes que vous avez pu entasser au fil des années. L’ingrédient le plus détesté s’avère être le sucre, il suffit de réduire la quantité.

Quelques recettes pour des confitures allégées en sucre

Il est difficile de regarder ce reflet dans le miroir puisque celui-ci ne répond pas à vos attentes. Vous aimeriez donc vous octroyer quelques plaisirs sans entacher votre ligne. Il faut noter que le sucre peut rapidement entacher votre poids puisque celui affiché par la balance est en mesure de monter en flèche. Vous devez choisir des aliments spécifiques sans toutefois vous priver, car cette méthode a un effet inverse. Vous aurez tendance à entacher votre motivation au fil des régimes, ce qui provoquera une frustration tellement importante que vous aurez l’envie de dévorer tous les ingrédients présents sur votre passage. Dans ce cas de figure, la prise de poids est significative, d’où l’intérêt de choisir une alimentation équilibrée et saine tout en injectant quelques douceurs.

Les pots à confiture seront également parfaits surtout si vous appréciez le monde culinaire. Vous n’aurez donc aucune difficulté pour préparer de bons petits plats et ces accompagnements qui seront idéaux pour le petit-déjeuner. Sur une tranche de pain, l’abricot, la framboise ou la myrtille apporte une saveur supplémentaire toujours très appréciable. Toutefois, vous avez déjà épluché pratiquement toutes les recettes présentes sur le Web, mais aucune n’a eu le privilège de vous combler. Vous cherchez une préparation digne de ce nom qui ne provoquera pas une prise de poids.

Prévoyez 700, et même 600 grammes de sucre lors de la préparation de vos confitures

Une première vérification doit être faite avec notamment les fruits. Si ces derniers sont déjà assez sucrés, il sera inutile d’ajouter une quantité importante, car le goût sera généralement entaché. Vous pourrez incorporer dans votre saladier 700, voire 600 grammes de sucre classique. Dans certains cas de figure, il est possible d’opter pour un ingrédient spécialement conçu pour une prise rapide. Il faut 500 grammes pour un kilo de fruits que vous souhaitiez préparer une confiture à la framboise, à la mûre ou encore à l’orange. C’est un concept particulièrement intéressant, car l’impact sur votre ligne ne sera pas significatif, vous pourrez déguster votre préparation dès que vous le souhaiterez au petit-déjeuner ou au goûter tout en étant bien sûr raisonnable. C’est la clé de la réussite.

Contrairement aux idées reçues, les produits allégés ne peuvent pas être consommés en doublant par exemple les quantités. Vous perdrez ainsi l’avantage de ces compositions beaucoup plus réjouissantes pour votre ligne. Par contre, lorsque les fruits sont acides, il est généralement conseillé d’ajouter du sucre en conséquence notamment un kilo, mais cela aura un impact certain sur votre ligne. Il existe une autre astuce qui consiste à mélanger ces ingrédients avec des ingrédients sucrés, cela vous permet de limiter l’apport en parallèle. Par exemple, l’abricot s’harmonise assez bien avec le citron, vous constaterez que les agrumes ont le pouvoir de s’adapter à de nombreuses recettes.

Pour les fruits acides, pensez à les harmoniser avec des ingrédients sucrés

Pour accroître cette dose de plaisir, vous pourrez aussi opter pour des recettes originales. Il est généralement courant de trouver dans le commerce des confitures à la framboise, l’abricot, l’orange ou encore la myrtille, mais il est toutefois beaucoup plus rare de croiser la route de la pastèque. Pourtant, celle-ci s’harmonise assez bien et offre un goût rafraîchissant qui est très appréciable pendant l’été lorsque la chaleur est au rendez-vous. Vous aurez le plaisir de la déguster sur une tranche de pain ou avec un morceau de brioche. La première solution est la meilleure puisque l’apport calorique est particulièrement limité.

Bien sûr, les professionnels de la santé conseillent de proposer uniquement de la confiture et de ne pas la servir avec du beurre. Cette technique permet de réduire à nouveau le nombre de calories et vous jouissez ainsi d’un maximum de plaisir pendant votre petit-déjeuner. En ce qui concerne la pastèque, vous pourrez la mélanger avec plusieurs ingrédients à savoir la menthe, le citron vert, et même les framboises. Pour ces dernières, il faudra incorporer dans votre récipient 200 grammes et 800 grammes de pastèque. Si les fruits sont acidulés, vous aurez l’occasion de réduire considérablement le sucre.

Attention, la conservation des pots est particulièrement importante

Certaines femmes optent pour des dérivés comme la stévia, mais les confitures ne prennent pas. Les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes. Il est donc préférable d’opter pour un sucre classique dont vous abaisserez la quantité. Vous conserverez ainsi l’ensemble des saveurs, ce qui n’est pas le cas avec la stévia qui apporte un goût généralement pointé du doigt par les fins gourmets. En parallèle des ingrédients, il est nécessaire de se pencher sur un autre aspect à savoir la stérilisation de vos pots. Cette étape aura un impact sur la conservation de votre confiture, si vous n’avez pas un appareil spécifique, vous devrez vous focaliser sur une méthode traditionnelle.

Préparez une marmite d’eau, dès que les premiers bouillons apparaissent, vous pourrez plonger vos bocaux pendant quelques minutes sans oublier les couvercles. Il faudra ensuite les sortir avec une pince et les poser sur un linge propre avant de les remplir dans les plus brefs délais. Les débutants ont tendance à commettre une erreur, celle d’essuyer les bocaux avec un torchon. Cela provoquera une prolifération des bactéries à l’intérieur des bocaux, l’étape de la stérilisation sera donc inutile. De plus, quelques semaines plus tard, vous constaterez la formation de plusieurs « mousses ». Celles-ci rendent les confitures impropres à la consommation. Il est judicieux d’être rigoureux dès la première étape. 

PARTAGER