Logement étudiant : quelle assurance habitation choisir ?

Logement étudiant

On n’est pas sérieux quand on a 18 ans… et qu’on entre dans son premier logement étudiant. Mais avant de démarrer la belle vie universitaire, il faut en passer par quelques obligations, comme celle qui consiste à souscrire une assurance habitation en bonne et due forme. Oui, y compris si vous n’êtes que locataire d’un petit studio ! On vous explique comment ça marche.

S’assurer avant d’étudier

Pas facile de penser à tout quand on s’apprête à entrer à l’université. Il faut préparer son inscription, gérer le stress des premiers jours de cours, s’assurer d’avoir les affaires qu’il faut. Et chercher un appartement, évidemment : un véritable parcours du combattant. Néanmoins, lorsque vous avez enfin mis la main sur le petit studio de vos rêves, tout n’est pas fini : il s’agit maintenant de protéger ce charmant nid douillet !

Pour vous protéger au mieux en fonction de vos besoins réels, les assureurs proposent différents forfaits d’assurance habitation comme c’est le cas, par exemple, à la Maaf : garantie risques locatifs toute simple, formules par type de garantie et par nombre de pièces, etc. Des options adaptées également à votre situation financière !

Le minimum : la garantie risques locatifs

N’oubliez pas que vous êtes locataire autant qu’étudiant ! Ce qui signifie que vous devez vous plier à la même réglementation qui touche tous les locataires de France, et souscrire une assurance habitation minimale : la garantie contre les risques locatifs.

Pourquoi est-ce obligatoire ? Imaginez que vous subissiez des dégâts dans l’appartement ou dans la chambre où vous êtes installé. Qu’il s’agisse d’un dégât des eaux, d’un incendie ou d’une explosion, vous devez absolument être couvert pour ces événements indépendants de votre volonté, car ces dommages vont impacter le logement et nécessiter des réparations. Faute d’une assurance logement adéquate, vous seriez tenu pour responsable du sinistre.

Seules les locations meublées ne sont pas soumises à cette obligation d’assurance habitation – mais le cas échéant, votre responsabilité reste engagée. Notez également une chose importante : cette garantie minimale ne vous protège pas contre les dommages causés aux voisins (tiers), ni contre les éventuels dégâts occasionnés à vos biens à l’intérieur du logement. Jetez un œil ici pour en savoir plus.

L’importance d’une bonne couverture assurantielle

Bien que seule la garantie risques locatifs soit obligatoire, il est fortement recommandé de souscrire une assurance logement plus étendue, de manière à pouvoir dormir sur vos deux oreilles. Il faut alors opter pour l’assurance habitation multirisque, qui vous couvre contre la plupart des éventualités, par exemple :

  • Les sinistres de base (incendie, dégât des eaux, explosion)
  • Les dommages causés aux tiers (la responsabilité civile)
  • Le vol, l’effraction, le vandalisme
  • Les dégâts causés à vos biens
  • Vous pouvez également couvrir certains objets particuliers dont la valeur serait importante, notamment du matériel informatique ou des bijoux (des renseignements supplémentaires sur cette page)

Pourquoi est-ce si important ? Pour vos besoins d’étudiant, vous allez certainement devoir acheter un ordinateur, un bureau, une bibliothèque, et des biens divers. Découvrir un beau matin qu’une inondation a détruit vos affaires, ou qu’un cambrioleur a embarqué votre Macbook contenant tous vos cours, ce serait suffisamment angoissant pour ne pas avoir en plus à se rendre compte que votre assurance habitation ne couvre pas ces éventualités…

Le cas particulier de la résidence universitaire

Les choses sont différentes si vous occupez une chambre au sein d’une résidence universitaire. La particularité, ici, c’est que l’assurance habitation est généralement souscrite par le bailleur de la résidence. En tant que locataire, votre loyer inclut déjà votre participation à la cotisation assurantielle.

Néanmoins, vous avez intérêt à demander au bailleur des précisions quant à la couverture de cette assurance logement : quelles sont les garanties ? êtes-vous suffisamment protégé, ainsi que vos biens ? Les résidences universitaires sont des endroits très sympathiques, mais également très permissifs, où il est aisé de passer de chambre en chambre. Alors, préservez vos affaires, et n’hésitez pas à contracter une assurance habitation pour chambre universitaire si le besoin s’en fait sentir !

Autre article à lire :

PARTAGER